Le Liberté La saison

Journée des familles

Le Liberté

Entrée libre

Co-voiturage

Accéder

Chaque année, nous organisons une journée festive et conviviale dédiée au public et à nos partenaires associatifs. Elle est l’occasion pour nous de vous présenter les actions culturelles menées dans le cadre de la Politique de la Ville tout au long de la saison.

À 12h en salle Toscan du Plantier, mot d’accueil et présentation du tout dernier court-métrage réalisé par notre 4e Scène au cours d’un atelier de danse mené par le chorégraphe Guy Trinchero. Vous pourrez y voir, en présence des participants venus essentiellement des associations Femmes d’Aujourd’hui et Kaïré, combien le travail du directeur de la compagnie Trans-Position a su favoriser l’expression de chacun et son épanouissement. Ce travail artistique a été mené dans le cadre du Théma Qui a tué grand-maman ?, programmé au Liberté en avril et mai, sur la question des liens intergénérationnels.

À 12h30, un repas partagé destiné à tous ! Nous bloquons à la circulation la rue Gimelli pour l’occasion et y installons une grande table de banquet.

De 14h à 16h
, en salle Albert Camus, pour les enfants jusqu’à 12 ans : En guise de préfiguration à un grand programme d’actions culturelles menées sur les saisons à venir, petits et grands pourront fabriquer des instruments de musique, apprendre à en jouer et ainsi fabriquer leur propre vidéo.
Pour cet atelier multiple, chacun peut rester le temps qu’il lui plaira, avec ses enfants.

De 14h à 16h, pour les ados à partir de 12 ans : Organisé à l’initiative de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, nous proposons un atelier de théâtre forum sur le thème Le processus d’emprise, mieux comprendre pour mieux réagir, animée par l’association Capacité.
Notre objectif est de sensibiliser. Sensibiliser, c’est en premier lieu ouvrir un espace de parole avec les jeunes, entendre sans juger ce qu’ils ont à en dire, écouter leur vécu, en vue de lutter contre les amalgames et les dérives identitaires. Le théâtre forum, qui est avant tout un outil pédagogique, invite à réfléchir, à prendre conscience de mouvements qui se passent en soi. Des saynètes sont jouées dans lesquelles les jeunes peuvent se projeter de manière très concrète. Elles sont orientées de manière à ce que le débat s’ouvre sur les questions, les peurs, les stéréotypes, les solutions… Les jeunes sont ensuite invités à venir sur scène : chacun peut apporter ses propositions de résolution, exprimant de cette manière sa façon de voir le monde. Cette méthode a fait ses preuves depuis de nombreuses années et fonctionne très bien en groupe. Un membre de l'association UNISMED, spécialiste dans les domaines des extrémismes violents, de la médiation interculturelle et de la promotion des valeurs de la République accompagnera ces séances.