Le Liberté La saison

Unwanted

Salle Albert Camus

Durée : 1h15

Déconseillé aux - de 16 ans

Conception et chorégraphie Dorothée Munyaneza

Avec Holland Andrews, Alain Mahé et Dorothée Munyaneza

Plein tarif : 28€
Tarif préférentiel : 20€
Tarif réduit : 15€
Tarif solidaire : 5€

Billetterie en ligne

Déjà accueillie au Liberté avec Samedi détente, la chanteuse, auteure et chorégraphe Dorothée Munyaneza poursuit sa quête du réel avec force et mouvement. Création Festival d’Avignon 2017.

Partie d’une recherche documentaire, Dorothée Munyaneza originaire du Rwanda, de nationalité britannique, et vivant aujourd’hui à Marseille, a recueilli la parole de femmes victimes de viol en zone de conflit pour tenter d’entendre et de faire entendre la mémoire des corps, individuels et collectifs, et pour danser les voix que l’on tente de faire taire.
« Des filles, des femmes. Des centaines. Des milliers. Des centaines de milliers. Abusées déchirées violées mutilées humiliées annihilées. Beaucoup la mort a recueillies. D’autres la mort a rejetées. Terrorisées torturées déchirées déchiquetées. Non-désirées écartées répudiées par la société. Unwanted. »
Comment danser ce que l’on ne veut pas dire, ce que l’on rejette, ce que l’on ne veut pas ? Comment, tout de même, se dresser face à l’horreur et faire le pari d’incarner, de donner à entendre ? Exposant le corps comme un champ de bataille, Dorothée Munyaneza cherche par le chant, la danse et les images à traverser et dépasser les forces de destruction et de rejet pour célébrer avec dignité la résistance et la puissance de ces femmes.
« Ces femmes et ces enfants tourmentés qui sont encore vivants et qui malgré les épreuves qui suivirent et suivirent encore le crime qui les a abattus, tiennent encore debout, tels des arbres, ils cherchent tant bien que mal à déployer leurs racines et leurs branches. » La danse est leur déploiement.

La compagnie a été accueillie en résidence au Liberté

Artiste plasticien Bruce Clarke
Musique Holland Andrews, Alain Mahé et Dorothée Munyaneza
Scénographie Vincent Gadras
Lumière Christian Dubet
Costumes Stéphanie Coudert
Regard extérieur Faustin Linyekula
Slam Ntare
Régie générale Marion Piry
Régie lumière Anna Geneste
Régie son Camille Frachet
Direction de production, diffusion Emmanuel Magis assisté de Clémence Pierre et Judith Sevilla, Anahi
Relations presse Dorothée Duplan assistée de Flore Guiraud et Louise Dubreuil, Agence Plan Bey
Construction du décor Ateliers de la MCB°


Production Compagnie Kadidi, Anahi
Coproduction Le Liberté, scène nationale de Toulon / Festival d’Avignon / Théâtre de Nîmes / Pôle Arts de la Scène – Friche la Belle de Mai / Chartreuse de Villeneuve lez Avignon / Musée de la Danse / Théâtre Garonne / MCB° / Le Bois de l’Aune / BIT Teatergarasjen / POLE-SUD – CDC Strasbourg / L’échangeur - CDC Haut-de-France / Escales danse en Val d’oise / Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, Scène nationale / Théâtre du Fil de l’eau / Théâtre Forum Meyrin / Tanz im August/HAU Hebbel am Ufer / Festival d’Automne
Avec le soutien de la Drac Provence-Alpes-Côte d’Azur - Ministère de la Culture et de la Communication, de la Région Provence-Alpes-côte d’Azur, d’Arcadi Île-de-France, du Fonds de dotation du Quartz – scène nationale de brest, du Creative Exchange Lab du Portland Institute for Contemporary Art, de l’Africa Contemporary Arts Consortium/USA, du Baryshnikov Arts Center, du CICR – Comité international de la Croix-Rouge, de l'Institut français, du Fonds SACD Musique de scène, du Fonds SACD Théâtre, du Fonds Transfabrik – fonds franco-allemand pour le spectacle vivant de l'Adami et de la Spedidam.
La Spedidam est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réalisation des prestations enregistrées.
Avec l’aide de Montévidéo
La compagnie Kadidi bénéficie du soutien de l'Institut français pour ses tournées à l'étranger. 
Remerciements à Godeliève Mukasarasi et aux femmes et jeunes de l'Association SEVOTA (Rwanda) et à Pauline Georget, Emmaüs Alternatives

AUTOUR DU SPECTACLE

Le Liberté garde vos enfants pendant la représentation

Site internet

LA PRESSE EN PARLE

Libération
consulter

Sceneweb
consulter

Zibeline
consulter

The New York Times

consulter

Dansercanalhistorique.fr

consulter

France Culture

consulter

Le Point

consulter

Vous aimerez aussi

  • l-homme-qui-repare-les-femmes

    Théma

    Cinéma

    Salle Daniel Toscan du Plantier

    L'homme qui répare les femmes

    jeudi 22 mars

    20h

    Documentaire de Thierry Michel, 2015

    Projection suivie d’une rencontre avec Dorothée Munyaneza

    Lire la suite

    •