Le Liberté La saison

La pyramide humaine

Salle Daniel Toscan du Plantier

Durée : 1h30

Film de Jean Rouch, 1959

Projection suivie d’une rencontre avec Catherine Ruelle, présidente de
l’association Centenaire Jean Rouch 2017, et Andrea Paganini, chercheur et délégué général du Centenaire Jean Rouch 2017

Tarif théma : 4€
Tarif solidaire : 2€

Billetterie en ligne

Co-voiturage

En 1959, l’arrivée d’une nouvelle élève au lycée français d’Abidjan en Côte d’Ivoire est le point de départ d’une analyse des relations interraciales. Réunis par Jean Rouch, les élèves interprètent leur propre personnage dans une « fiction » mettant en scène rapports d’amitié et relations sentimentales entre Blancs et Noirs. Tourné en pleine montée des mouvements d’indépendance, le film ne se limite pas à incarner une ethnofiction sur le thème du racisme ; il se rapproche de l’autofiction, proposant une sorte de mise en abyme : un film qui traite lui-même de la manière d’appréhender le cinéma.

CATHERINE RUELLE
Catherine Ruelle, grand reporter et critique de cinéma, a passé une majeure partie de sa carrière à RFI. Elle a notamment dirigé, de 1982 à 2012, l’émission hebdomadaire Cinémas d’aujourd’hui, Cinémas sans frontières, l’une des plus anciennes émissions d’actualité – et l’une des seules – à évoquer, chaque semaine, les cinémas du tiers-monde et le cinéma d’auteur. Dès la fin des 1970, elle signe également des articles dans différentes publications, telles que Jeune Afrique, Afrique-Asie, Le Monde diplomatique. En 1980, elle co-organise le premier « festival de tous les temps en Europe » qui célèbre des cinéastes indépendants noirs américains. En 1984, elle fonde l’association Racines et organise le Festival International du Film Racines au Centre Georges Pompidou. Elle organise également le festival Mémoires vives autour du thème de l’abolition de l’esclavage au Musée Dapper. Elle a co-écrit plusieurs ouvrages, dont le premier CinemAction, consacré aux cinéastes d’Afrique, avec Guy Hennebelle (1978), et La Naissance du cinéma africain avec Alessandra Speciale (1998), avant de diriger les ouvrages collectifs Cinémas africains d’aujourd’hui aux éditions Karthalla et Afrique, 50 singularités d’un cinéma pluriel aux éditions l’Harmattan. Depuis juillet 2012, date de son départ de RFI, elle continue à écrire des articles de fond sur les cinémas d’Afrique, et anime les débats du festival Visions d’Afrique, à Oléron, ou ceux du Festival de Films de Femmes de Salé au Maroc. Elle est également présidente de l’Association Centenaire Jean Rouch 2017.

 

ANDREA PAGANINI
Andrea Paganini vit à Paris depuis 1998, après avoir séjourné dix ans en Afrique. Après des études supérieures en philosophie et en anthropologie visuelle, il s’intéresse à l’œuvre de Jean Rouch en effectuant des recherches sur les archives de divers fonds publics (Centre national du cinéma, Bibliothèque nationale de France, UNESCO) ou privés (Fondation Jean Rouch). En 2009, à l’occasion de L’Année de la France au Brésil, il conçoit, en partenariat avec l’Institut français, une importante rétrospective de films de Jean Rouch et participe à un colloque sur son œuvre dans plusieurs villes. En 2012, il devient secrétaire général de la Fondation Jean Rouch, et coordonne, pour 2014, les commémorations des dix ans de la disparition de Jean Rouch, au Niger (en liaison avec l’Ambassade de France) et en France (au Centre Pompidou et à la Maison de l’UNESCO). Il est aujourd’hui délégué général du Centenaire Jean Rouch 2017, anniversaire inscrit aux Commémorations nationales 2017 du Ministère de la Culture et de la Communication et aux Anniversaires officiellement soutenus par l’UNESCO. Dans ce cadre, il coordonne les nombreuses manifestations qui se dérouleront en France et dans le monde en 2017 et en 2018, et réalise des éditions imprimées (livres, livres/ DVD, revues, articles) et vidéographiques (coffret spécial Centenaire, programmes de films destinés à circuler dans le monde), participe à des commissariats d’expositions (Centre national de la recherche scientifique, Bibliothèque nationale de France, Musée de l’Homme), fait des présentations et des master-classes (dans des festivals à Ouagadougou, Cannes, Bologne, Venise…) ou dans un cadre académique (Columbia Global Centers / Paris), et participe également à des émissions de radio (RFI, France Culture).